Belley.fr - le site officiel de la ville

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Près de 500 personnes pour la traditionnelle cérémonie de voeux

Près de 500 personnes pour la traditionnelle cérémonie de voeux

le 19 janvier 2015

Vendredi 16 janvier à L'Intégral, s'est tenue la cérémonie de voeux à la population organisée par la Ville de Belley et le Syndicat mixte du Pays du Bugey. Représentants du monde associatif, chefs d'entreprises, commerçants, autorités civiles, militaires et religieuses, et citoyens sont venus prendre connaissance du bilan de l'année écoulée et des perspectives pour 2015.

Après avoir été accueillis en musique par l’ensemble guitares, violoncelle et chant du Conservatoire de musique, dirigé par le professeur de guitare, Odile Aymard, les participants se sont dirigés vers la grande salle où les attendait Pierre Berthet, le premier adjoint. Ce dernier, en préambule, a justifié l'absence du maire, Christian Jimenez, victime la veille d’un léger malaise qui a nécessité son hospitalisation. « Son état est rassurant mais une période de repos lui a préconisée », a précisé l'élu.

« Notre pays reste et restera celui de la liberté »

Avant de revenir sur les temps forts de l’année 2014, Pierre Berthet a souhaité évoquer les récents et lâches attentats qui ont ôté la vie à 17 personnes. « Notre pays reste et restera celui de la liberté, de la liberté d’expression en particulier, et de la fraternité. S’attaquer aux droits fondamentaux de notre République, nous amène à resserrer les rangs. La manifestation silencieuse de samedi dernier qui a rassemblé à Belley plus de 3 000 personnes, en est la preuve. L’esprit républicain prévaut, au-delà de toutes les divergences et différences, somme toute, si peu importantes. Evitons tout amalgame. La dérive constatée d’un nombre restreint d’individus ne doit pas nous plonger dans une logique d’exclusion. La France a été et reste un pays d’intégration, cela constitue sa richesse », s'est exprimé le premier adjoint au nom du maire, avant de demander à la salle une minute de silence.

Le premier adjoint a ensuite invité l'ensemble du conseil municipal de le rejoindre sur scène afin de les remercier pour le travail effectué aux côtés des services depuis le début du mandat et pour celui qui reste à accomplir. «Je remercie à cette occasion l’ensemble des agents municipaux pour leur professionnalisme, leur neutralité et leur compréhension compte tenu des efforts demandés », a-t-il poursuivi. Il a évoqué le transfert de certaines compétences et du personnel à la Communauté de Communes Bugey Sud notamment la gestion des gymnases, de la piscine et de la médiathèque.

Pierre Berthet s'est ensuite attardé sur l'état des finances de la Ville. « La capacité d’épargne est réduite à néant et les investissements compromis pour plusieurs années. L’endettement, tous budgets confondus, atteint 2 101 € par habitant au 31 décembre 2014 contre 671 € en 2008. A cela, s’ajoute la baisse des aides de l’Etat. Nous sommes donc contraints de prendre des mesures correctives drastiques notamment en réduisant la voilure en termes de fonctionnement. Les dépenses courantes et les effectifs devront être revus à la baisse pour pouvoir assurer sereinement nos missions de service public » , a-t-il annoncé.

De quoi être optimiste

Malgré un contexte économique difficile, de nombreux points positifs sont à souligner. L’évolution de la population tout d'abord avec une centaine de nouveaux habitants recensés en 2014. Mais aussi des animations proposées par la Ville qui ont connu un beau succès populaire. Le tissu associatif, riche et dynamique, offre aux habitants du bassin de vie de multiples activités.

Concernant l’emploi et l’économie, la Ville de Belley travaille en étroite collaboration avec la CCBS pour améliorer l’attractivité du bassin de vie à dominante industrielle. Plusieurs bonnes nouvelles en 2015 : la possible installation sur l'ancien site d'Ugivis d’une nouvelle entreprise dans le domaine de l’électricité et l’accroissement des effectifs de la fromagerie Guilloteau d’une trentaine d’unités.

La fermeture des magasins en centre-ville a été enrayée avec 18 ouvertures contre seulement 5 fermetures. Le maire, par la voix de son premier adjoint, a souligné le dynamisme de l'Union des commerçants (Ucab). Il a annoncé l'embauche d'une animatrice depuis le 1er janvier pour dynamiser le commerce de centre-ville, avec l’aide de la CCI et de la Ville de Belley. De son côté la Municipalité a créé début novembre, un marché des producteurs locaux qui se tient chaque jeudi après-midi sous les halles place des Terreaux.

Côté sécurité, les demi-sphères sur les trottoirs ont été enlevées en vue de faciliter la circulation des personnes à mobilité réduite et le nettoyage des rues par les services municipaux.
Des travaux de sécurisation ont été menés route de Braille et route de Brens avec la création d’un cheminement piétonnier et la mise en place de contrôles routiers fréquents effectués par les agents de la police municipale récemment équipés d'un radar mobile. D’autre part, la Municipalité envisage d'équiper la ville de caméras de vidéo-protection afin de dissuader les délinquants et apporter une plus grande sérénité aux habitants. L'équipement se fera au fur et à mesure, par secteur, par priorité et en fonction des possibilités financières.

Sous la conduite commune de la Ville et de la Semcoda, le démarrage des travaux de l’îlot Vieille porte devrait se concrétiser à la fin de l’année. L'ancienne école laissera place à un ensemble immobilier composé de logements, d'une maison pluridisciplinaire de santé, d'une surface commerciale, d'un parking et d'une grande place publique.

Concernant l’activité scolaire, l'élu est revenu sur la réforme des rythmes scolaires, « une réforme mal étudiée, dans la précipitation et surtout mal financée par l'Etat » . Malgré la situation financière de la Ville, le maire s'est engagé à améliorer les TAP en concertation avec l’ensemble des acteurs locaux.

Le premier adjoint a terminé son allocution par le volet santé et surtout par deux annonces importantes : l’arrivée d’un médecin généraliste à Belley, le Docteur Ramona Berindea et la très probable construction d’un hôpital neuf Médecine-Chirurgie-Obstétrique à Belley sur un terrain réservé par la Communauté de Communes.

Comme c’est l’usage, l'élu a formulé des vœux collectifs à tous ceux qui contribuent à faire vivre la ville et la région. « Au monde associatif, je souhaite de garder ce bel enthousiasme. Aux industriels et commerçants, de retrouver la prospérité. Et à vous tous, d’avoir confiance en l’avenir. »

Le Syndicat mixte du Pays du Bugey poursuit ses objectifs

Bernard Argenti, président du Syndicat mixte, a dressé un bilan de l'année écoulée, notamment des actions menées par la structure (le CLD, le Clic, le Mois de l'ESS...) et des partenariats avec les collectivités et associations locales sur des évènements phares comme Art Zé Bouilles, les Commémorations du Centenaire de la Grande Guerre ou le festival Théâtre sur un plateau à Hauteville. Pour 2015, il a confirmé la poursuite du contrat de développement avec en priorité les projets liés à l'économie (développement touristique, reprise d'activité,...) et à la problématique des transports, notamment avec le réaménagement de la gare de Culoz. En parallèle, une plateforme mobilité devrait voir le jour cette année. Elle référencera les offres existantes dans le Bugey et fera la promotion des modes de transport alternatifs à la voiture individuelle. Les programmes de sorties scolaires destinés à apporter aux enfants une meilleure connaissance de leur territoire seront reconduits et même élargis aux collèges. Puis, Bernard Argenti a insisté sur la nécessité de proposer une seule image en termes de communication pour le territoire afin de palier au manque de notoriété. Enfin, le président a remercié l'ensemble des personnels avant d'annoncer le nouveau nom du Syndicat mixte du pays du Bugey : Pôle d'équilibre territorial et rural du Pays du Bugey.

"L'Ain ramène sa fraise"

Rachel Mazuir, président du Conseil général, a confirmé la concrétisation de la déviation Sud-Est de Belley. Il a ensuite remercié l'ARS pour l'avancement du dossier de l'hôpital auquel il a pris part aux côtés de la Ville et de la Région. A travers la nouvelle campagne de communication du Conseil général de l'Ain ("L'Ain ramène sa fraise"), il a balayé les différents domaines dans lesquels le département se distingue (l'industrie, le sport, le tourisme). Rachel Mazuir a rappelé la nécessite de maintenir l'échelon départemental, seule capable de répondre
avec efficacité et compréhension, aux besoins de proximité des territoires.

« La France s'est levée »

Laurent Touvet, préfet de l'Ain, dans un discours remarquable, a fait référence aux récents attentats. « La France a été blessée et touchée dans les fondements de notre démocratie. Mais la France s'est levée ! Un large mouvement a rassemblé plus de 50 000 personnes dans l'Ain, avec la volonté unanime de vivre libres, de marcher ensemble et de ne former qu'une seule et même communauté. » Puis, il a salué les forces de l'ordre et leur a assuré toute sa confiance et sa reconnaissance. Laurent Touvet a ensuite évoqué les différentes aides que l'Etat a apporté, dans les dossiers de l'hôpital et de la politique de la ville, ou pourrait apporter, dans l'installation de la vidéo-protection et de l'accessibilité des bâtiments publics.

Pierre Berthet a invité l'ensemble des convives à se rendre dans le déambulatoire et la salle du Colombier pour partager ensemble le verre de l'amitié.

 

Partager cette page

Coordonnées

Ville Belley
Hôtel de ville
11 boulevard Verdun
01300 Belley - France

Téléphone : (+33) 4 79 42 23 00
Télécharger la carte de visite (.vcf)

eZ Publish - © Citéo - Inovagora