Belley.fr - le site officiel de la ville

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Réunion publique : les habitants ont répondu présent

Réunion publique : les habitants ont répondu présent

le 20 novembre 2014

Mercredi 19 novembre, Christian Jimenez et son équipe avaient souhaité présenter à la population un premier bilan après sept mois de mandature. Plus de 300 personnes se sont déplacées à la salle des fêtes pour s'informer sur les dossiers en cours et poser des questions.

En introduction, le maire a évoqué ses missions au sein de la mairie et des instances publiques. « Mon équipe et moi sommes au travail depuis notre arrivée. Si j'ai souhaité ne pas cumuler plusieurs mandats, j'ai tenu à présider le conseil d'administration de l'hôpital et à intégrer celui de la Semcoda pour des raisons évidentes. A cela s'ajoutent les invitations des acteurs locaux auxquelles j'essaie de répondre le plus souvent possible et les rendez-vous avec les habitants le mercredi toute la journée » , a détaillé Christian Jimenez.
Il a ensuite parlé du lourd héritage reçu. « Ce sera difficile... mais je l'assumerai » , a précisé le premier édile. En effet, l'endettement total de la Ville à ce jour se monte à plus d e18 millions d'euros, soit environ 2 100 € par habitant. «Nous allons devoir prendre des mesures correctives drastiques en matière de finances. Par ailleurs, nous attendons le rapport de la Chambre Régionale des Comptes concernant les exercices de 2012 à 2014. Nous ne manquerons pas de vous communiquer les conclusions dès que possible » , a-t-il ajouté avant de laisser la parole au premier adjoint, Pierre Berthet.

La sécurité au coeur des préoccupations

L'adjoint en charge de la sécurité a débuté son intervention en rappelant le tragique évènement survenu en août dernier à Belley. Il a expliqué le rôle tenu par la Ville et les élus, notamment celui de faire revenir la sérénité et le calme et d'être en contact, aujourd'hui encore, avec la famille. Il est ensuite revenu sur l'enlèvement des demi-sphères sur les trottoirs destiné à faciliter la circulation des piétons et le nettoyage par les services municipaux. Il a poursuivi son allocution en détaillant les travaux de sécurisation en cours ou à venir route de Braille et route de Brens avant de s'attarder sur la redéfinition du plan de circulation rendue possible avec la déviation sud-est. Pierre Berthet a ensuite évoqué le rôle de la police municipale (PM). «Nous avons besoin d'une police fiable et efficace, présente sur le terrain» , a-t-il dit. Pour cela, la mission de gestion des foires et marchés sera confiée à un placier prochainement. Les agents de la PM pourront ainsi davantage consacrer leur temps à la sécurité routière. Pour assurer pleinement cette tâche, ils ont été équipés d'un radar mobile et d'un appareil délivrant des PV électroniques, d'abord dans un but préventif. L'opération de surveillance des commerces du centre-ville, associant la PM à la gendarmerie, sera renouvelée du 8 au 31 décembre. Enfin, côté projets, la Municipalité envisage d'équiper la ville de caméras de vidéo-protection afin de dissuader les délinquants et apporter une plus grande sérénité aux habitants. L'équipement se fera au fur et à mesure, par secteur, par priorité et en fonction des possibilités financières.

Priorité à la santé

Odile Treillé, adjointe en charge du social et de la famille, a choisi d'évoquer la santé, priorité de l'équipe. Elle a fait le constat déjà bien connu de tous : les professionnels, médecins généralistes et dentistes principalement, ont du mal à répondre à la demande. Cela préoccupe la Ville, d'autant que des départs à la retraite sont annoncés dans les années à venir. «Il faut éviter que Belley ne devienne un désert médical. Pour cela, nous avons mis en place plusieurs actions notamment une convention avec un cabinet spécialisé dans le recrutement de professionnels de santé. Un médecin d'origine roumaine devrait se déplacer en décembre pour un premier contact. En parallèle, une annonce a été passée dans une revue médicale à destination des jeunes diplômés et des étudiants en dernière année. Ceux des facultés de Lyon et Grenoble ont reçu une information. Nous allons également proposer des conditions attractives à ceux qui souhaitent s'installer », a énuméré l'adjointe. Elle a ensuite fait référence au projet de santé, qui comprend la création de la maison pluridisciplinaire de santé en lieu et place de l'école de la Vieille-porte. « Pour réussir notre pari, il faut que nous soyons les ambassadeurs de notre ville auprès des personnes de passage » , a conclu Odile Treillé.

Deux projets d'urbanisme de taille

Cyrille Guérin, adjoint à l'urbanisme, a choisi de présenter deux projets d'envergure : la construction d'une résidence avec parking sous-terrain couplée d'une maison de santé et de commerces, et le nouveau collège. Après avoir reprécisé que la démolition concerne l'ancienne école de la Vieille porte et non la Vieille porte elle-même, l'élu a retracé le contexte du projet. Il a ensuite décrit son contenu, chiffres à l'appui, avant de donner un calendrier des prochaines étapes. Cyrille Guérin est ensuite revenu sur la réalisation d'un nouveau collège avenue Charles-De-Gaulle par le Conseil général de l'Ain. Après avoir mentionné le coût, le calendrier des travaux et l'agencement précis du bâtiment, il a fait part à l'assemblée de ses réticences quant au choix de l'emplacement par l'ancienne municipalité. Selon lui, l'ancien site du Tanneur présente de nombreuses contraintes notamment d'être trop éloigné du centre de la ville et des structures sportives. Il craint d'autre part que la circulation, déjà dense en raison de la présence d'usines, de résidences et de commerces ne devienne trop importante et créée des difficultés voire des accidents. Craintes partagées en fin de réunion par plusieurs personnes de l'assistance mais auxquelles il sera difficile de mettre un terme, le projet du Conseil général étant déjà acté.

Quelles solutions pour pallier à la situation financière de la Ville ?

Rino Traini, en charge des finances et du personnel, a présenté deux graphiques relatifs aux finances de la Ville. Le premier dépeint l'évolution de l'épargne disponible entre 2008 et 2014 et le second les investissements réalisés durant cette même période. L'adjoint a dressé un tableau sombre de la situation financière de la collectivité indiquant qu'elle n'avait plus de capacité de remboursement d'emprunt, ni de fonds de roulement et ne pourrait donc pas répondre à l'urgence et à l'imprévu de la Ville et des associations, encore moins améliorer le service public. Pour pallier à cela, les frais de fonctionnement seront réduits de 4 à 5 %, les taux des impôts locaux et les tarifs municipaux revus à la hausse et des produits de cession recherchés. Le maire a regretté cette situation, ne pouvant faire qu'un mandat de gestion, sans possibilité de mettre en œuvre beaucoup deprojets.
Pour terminer la rencontre, Christian Jimenez a donné la parole à ceux qui le souhaitaient. Une dizaine de citoyens s'est ainsi exprimée sur des sujets variés comme le collège, la vitesse des automobilistes, la localisation de l'héliport, les transports, l'enclavement, les impôts, l'emploi ou la vidéo-protection.

Partager cette page

Coordonnées

Ville Belley
Hôtel de ville
11 boulevard Verdun
01300 Belley - France

Téléphone : (+33) 4 79 42 23 00
Télécopie : (+33) 4 79 42 23 27
Télécharger la carte de visite (.vcf)

eZ Publish - © Citéo - Inovagora